Typographie et cinéma

La typographie au cinéma, analyse les rapports entre l’écrit et le 7e art. Le sujet ne se restreint pas aux génériques, mais élargit le champ à l’ensemble des occurrences de l’écrit, du sous-titre à l’affiche de film. Publié au Éditions Atelier Perrousseaux, octobre 2015. La mise en page est de David Rault.

Les interactions entre l’image, le son et le texte sont aux fondements du cinéma ; quand il ne figure pas dans les génériques ou les sous-titres, le texte se retrouve sur les affiches et supports publicitaires. Le texte n’est jamais seul : il est toujours accompagné d’une forme qui l’insère dans une culture, une société, une histoire. Le type de caractère, son mouvement et son emplacement à l’écran participent au sens : ils véhiculent une signification ajoutée. Trop souvent déconsidéré – parce que mal compris – le choix d’une typographie a une influence sur l’ensemble de la forme filmique et au-delà du cadre purement cinématographique. Cet ouvrage s’intéresse aux caractéristiques de l’écrit, à ses rôles au centre de l’écran, et l’aborde avec un double regard, celui de sa forme (la typographie) et de son média (le cinéma). Typographie et cinéma présente un aperçu des possibilités et des contraintes du média. Il s’adresse au cinéaste désirant approfondir l’usage de l’écrit à l’écran, et au graphiste intéressé par le cinéma.

Plus d’informations sur le livre.

Raccords.org

Raccords.org est un magazine pratique de cinéma liant étudiants et professionnels autour de la postproduction. Ce site, créé en 2016, est un lieu d’échange où étudiants et professionnels partagent et discutent de cinéma et plus particulièrement de postproduction. Nous sommes convaincus que l’on apprend en partageant ses connaissances, en faisant des erreurs et en écoutant les autres pour s’améliorer. Refusant tout dogmatisme, les techniques esquissées dans la partie Processus sont des pistes à explorer parmi tant d’autres. Quant à la section Interviews, elle offre des regards, de pros et moins pros, toujours riches en enseignement.

Les Clips du label Warp Records

Depuis 1989, une boutique de disque de Sheffield, une ville industrielle du nord de l’Angleterre, s’est lancée dans la production de disques. Elle est gérée par Rob Mitchell et Steve Beckett. À sa base, les nouvelles musiques créées par de nouvelles technologies. Le label soigne son image, avec la collaboration du collectif de graphistes The Designers Republic. Très vite, il va investir dans des clips originaux, favorisant de jeunes réalisateurs usant, également, des nouvelles technologies dans la réalisation. Nous avons choisi Warp pour ses raisons: son indépendance, son originalité et la qualité de ses productions.

Lire sur Academia.edu