Le dessin s’inspire directement de vieux ouvrages : en deux mots, des moines copistes ont trouvé drôles de donner à des lièvres, dominés de tous, la possibilité de se rebeller. De nombreux ouvrages présentent donc, en marge, des lièvres quelque peu agressifs…